Nov 28

Entrainement cyclisme et plan d’entrainement – Ne vous entraînez pas comme un mouton

Ne vous entraînez pas comme un mouton ! Pourquoi je dis ça ? 

En fait j’ai posté un truc ce matin sur Facebook où on me voit faire une séance de home-trainer à 6h30 du mat’ déjà j’étais super motivé ! Du home-trainer à cette époque ci, on ouvre pas forcément les fenêtres :  donc il fait 18 à 20  degrés dans votre maison et forcément vous transpirez …

Un plan d’entrainement, que ce soit en cyclisme, running ou triathlon est personnel, personnalisé, vous est propre quoi !

Jusque-là rien d’anormal me direz-vous ? 

Jusqu’aux 1ers commentaires sur ma photo via Facebook et là direct, au bout de 3 ou 4 com’ on me dit ” c’est pas bon… faut pas transpirer … faut faire de la vélocité à cette époque ci… et patati et patata ”

La bonne blague,  le gars, sympa au demeurant de me donner des conseils lol, il me connaît pas, il connaît pas mon entrainement, il connaît pas mes capacités ni mes besoins en fonction de mes objectifs de l’été prochain mais il me dit fais pas ça… Normal !

Alors autant j’aime bien rigoler mais si les mecs font la même chose avec des petits jeunes,  le petit jeune il va faire quoi ?

Il va les écouter mais un entraînement c’est individuel !

Chaque individu à ses propres capacités et en aucun cas on ne saurait transposer à l’identique l’entraînement de Romain Bardet à celui de Thibaut Pinot par exemple

Bien entendu, faites ce que vous voulez suivez les conseils des uns des autres si ça vous chante mais ne vous entraînez pas comme un mouton ! Posez vous et adaptez les conseils à votre propre cas …

Je lisais ces jours-ci un article sur l’entraînement de Peter Sagan en cette période de reprise et le meilleur conseil d’entraînement qu’on lui ai jamais donné est de supprimer une séance. Il disait qu’il valait mieux en supprimer une plutôt qu’en faire une de trop !

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Tout simplement qu’il ne faut pas suivre aveuglément un plan d’entraînement et savoir écouter son corps.

Non seulement un plan d’entraînement doit être bâti en fonction de vos objectifs et des spécificités que vous voulez développer, mais surtout en fonction de votre capacité à supporter la charge de travail et votre capacité à récupérer et à surcompenser après chaque séance.

Cette capacité (“entrainabilité“) propre à chaque individu elle est liée à la génétique, à votre âge, à votre style de vie et en aucun cas 2 individus doivent être traités de la même façon d’un point de vue plan d’entraînement, charge d’entraînement, et récupération.

Des grandes lignes ou grands axes sont communs et on peut sortir un plan d’entrainement général pour progresser en montagne, il vous fera progresser probablement si vous partez de rien ou très bas mais cela ne remplacera jamais un plan personnalisé.

Alors quand je vois des zouaves qui vous disent ne fais pas de home trainer, non tu transpires trop, non tu dois faire de la vélocité,etc …  mais p***** qu’est-ce qu’ils en savent ? Ils en savent foutrement rien !

Le mec il a aucune idée de la durée de ma séance il a aucune idée de la puissance que j’envoie pendant mes intervalles, de la durée de récupération entre les intervalles ou encore de ma capacité envoyer des watts ou de ce que je cherche à développer comme qualité mais le mec bille en tête il me dit fais pas ça c’est pas bien ! WTF !!!!

WTF

WTF

Alors quand vous vous entraînez, faites-le en fonction du plan que vous avez établi ou qu’on a établi pour vous bien sûr, mais ne le faites pas aveuglément… 

N’ayez pas peur de faire une pause ou de prendre du recul pendant ou après un entraînement, de vous poser des questions mais ne vous entraînez pas comme un mouton quoi…discutez en avec votre entraîneur, un coach ou quelqu’un qui touche en entraînement vraiment mais gaffe aux apprenti yakafaucon de Fb ou ailleurs !

La pour le coup je cherche à brûler des calories pour perdre du poids et augmenter ma ftp (c’est quoi la FTP => clic ICI ) et je fais des exercices spécifiques pour cela… Je cherche à monter plus vite les cols de montagne et encaisser cet effort spécifique … Qui pourrait le savoir mieux que moi et que je cherche à gommer ces points faibles ?!

Ma coupure perso est en septembre octobre et mes objectifs à partir de juin, je suis en plein travail de fond et pour couronner le tout j’ai choisi de tester la périodisation inversée …

Sinon vous ? ça va comment la reprise ?! 😁😁😁

A+ les amis

Faites gaffe sur la route

Séb

 

 

 

//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • julien on 28 novembre 2017 at 14 h 07 min
    • Répondre

    Bonjour

    Tu testes la périodicité inversée, c’est à dire tu débutes par de l’intensité type PMA par exemple ?

    Je te rejoint à 200% sur les entrainements individualisés. Chacun régit différemment aux charges de travail. Pour moi, je sais que les entrainements par blocs ne me conviennent pas et que je dois travailler l’ensemble tout au long de l’année. Cela me donne une meilleure progression.
    Après en matière d’entrainement, il n’y a pas de miracles. Il faut bosser vélocité, force, PMA, PCA, endurance, etc … Bref l’ensemble des composantes. La méthode est différente pour chaque cycliste. Et surtout ne pas négliger la récupération. C’est avec l’expérience, les erreurs et les années qu’on affine son programme.

    1. Salut Julien, périodicité inversée : je travaille en intensité tout l’hiver dans une sorte de plan d’entraînement pluriel annuel plutôt que de repartir sur du foncier les premiers mois et perdre en puissance … Et à l’approche des objectifs il sera toujours temps de travailler l’endurance !

        • julien on 28 novembre 2017 at 15 h 24 min
        • Répondre

        J’ai fait une approche de ce type l’an dernier et j’ai trouvé intéressant. D’autant plus qu’il est plus agréable de faire de longues sorties à compter des beaux jours. Toujours dans une optique de personnalisation d’entrainement, je couple vélo avec course à pied et ski de rando. Ca me réussit pas mal et évite la saturation.
        Quel temps vises tu cette année sur l’EDT ? Et quelles courses de préparation prévois tu ?

        1. Le temps franchement je ne sais pas trop mais l’objectif est de rentrer dans les 1000 et top 10% catégorie… Santini ventoux en juin et jpp la semaine précédente. Avec une semaine fin mai sur Annecy spéciale montagne

            • julien on 28 novembre 2017 at 16 h 55 min

            Lors de ta période d’intensité, tu restes dans des entrainements de quelle durée maxi ?
            Je crois que dans les 1000 signifierait dans les 6h30. Costaud …

          1. intensité je suis maxi sur 1h30, échauffement et retour au calme inclus. Ce sont des séances très difficiles physiquement et mentalement, ou tu te fais mal pour stimuler l’organisme… Et à 45 ans il me faut du temps pour récupérer lol
            6h30 je ne sais pas mais sur l’EDT 2017 je la boucle en 07h05 et fini 1560 … En montant comme une enclume l’Izoard. Je gagne 1400 places pourtant sur l’EDT 2016, alors il ne me reste que 500 places à gagner lol. Un beau défi encore …

Laisser un commentaire

//my.hellobar.com/9b47767b1a11863a0dcccd47ef69fd08d09d268e.js
%d blogueurs aiment cette page :