Jan 24

cyclisme : charge de travail et surcompensation

Salut

Parlons peu, parlons bien, qu’est ce que la surcompensation souvent évoqué dans les programmes d’entrainement

Une charge d’entrainement induit plusieurs phénomènes qui vont se produire successivement dans le temps sur quelques heures ou quelques jours.

Globalement le phénomène de surcompensation va comprendre quatre phases.

  1. Une perte de capacité physique liée à la fatigue de la séance.
  2. Une restauration des capacités du coureur au bout de quelques heures ou jours selon l’intensité de la séance.
  3. la surcompensation proprement dit qui permet au corps de réagir en adaptation à la charge induite par l’entrainement : les tissus se reconstruisent et se renforcent afin d’augmenter les qualités de force, de puissance et/ou de vitesse de l’athlète. Chaque coureur a un délai propre pour chaque phase qui varie de quelques heures à quelques jours. Plus le sportif est expérimenté et de haut niveau plus la surcompensation est difficile à obtenir. il conviendra alors pour l’obtenir de varier les exercices, leurs intensités, pour stimuler encore et différemment l’organisme !
  4. Le retour progressif au niveau initial de performance. Si la charge de travail est construite de façon très progressive, la surcompensation doit permettre de monter de pallier en pallier pour au final voir ses capacités au fil des cycles de travail augmenter graduellement. Si on part de plus haut à la phase 1 de ces 4 phases, les performances vont augmentant, de pallier en pallier…
La surcompensation

La surcompensation

A vous, travaillez durs lors de vos séances, récupérez, surcompensez et vous progresserez !

Bonn courage et n’hésitez pas à me faire part de vos remarques

A+

Séb

VIDEO VELO

La surcompensation comment ça marche ?

//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

Laisser un commentaire

//my.hellobar.com/9b47767b1a11863a0dcccd47ef69fd08d09d268e.js
%d blogueurs aiment cette page :