Juil 20

Cyclo sportive – l’Etape du Tour 2017 Briançon Izoard – récit

Après l’étape du Tour 2016 je n’avais déjà plus qu’une idée c’était refaire la prochaine étape du Tour 2017.
Il a fallu attendre l’annonce du Tour de France 2017 et son parcours au mois d’octobre 2016 pour prendre connaissance de l’étape qui a été choisit pour “l’étape du Tour 2017”.

L’Etape du Tour 2017, Briançon Izoard !

 

Et le verdict est tombé il s’agissait de l’ étape Briançon Izoard 180 km avec une première partie assez roulante sur cent bornes suivi du col de Vars et du col de l’Izoard, arrivée au sommet de l’Izoard à plus de 2300 mètres d’altitude.

Etape du Tour 2017 - La parcours Briançon Izoard 182 kms

Etape du Tour 2017 – Le parcours Briançon Izoard 182 kms

Déjà j’en avais bavé sur l’étape de 2016 qui avait été raccourcie. Elle était passée de 146 km prévus initialement à 122 de mémoire et sur le dernier Col, le col de Joux plane, j’en avais bavé (…)

Alors là les 180 km annoncés, je peux vous dire que j’étais pas très fier quand même.
Inscription faite dès la fin octobre, pas le choix : il fallait rouler et m’entraîner tout l’hiver… C’était malheureusement son compter sur quelques petits ennuis de santé rien de très grave mais je n’ai quand même pas pu rouler pendant plusieurs semaines. Conséquences directes j’ai repris du poids au lieu de continuer à en perdre comme j’aurais bien voulu le faire….
Donc j’ai recommencé à rouler petit à petit en janvier février et à me bâtir mon programme d’entraînement pour arriver au top début juillet.

Je savais d’expérience ce qui me manquait pour passer les cols correctement mais se préparer en Flandre c’est pas l’idéal….

 

Après une bonne préparation au printemps sur avril mai juin, j’avais eu l’occasion sur le mois de juin de faire la Time au départ de Megève et de jauger un peu mon état de forme.
Nous arrivons la veille de l’étape le samedi 15 à Briançon en passant par l’Italie par le col de Montgenèvre, une belle région et qui nous permet de découvrir la ville de Briançon par le haut. Une ville magnifique surplombée par les fortifications de Vauban, structure il me semble référencée au niveau du patrimoine mondial de l’UNESCO !
 
Comme d’hab il y a un monde de dingue dans la ville qui accueille le village départ là d’autant que cette année on fait une grande boucle pour revenir et donc on a aussi le village d’arrivée à Briançon…
Moralité il y a une énorme concentration de touristes à deux roues dans la ville ou de voitures avec des galeries des porte vélo dans tous les sens sur les toits sur les crochets d’attelage, comme d’hab c’est très impressionnant des vélos partout partout partout….
Etape du Tour 2017 - la foule à l'entrée du village

Etape du Tour 2017 – la foule à l’entrée du village

Sans doute la plus grande fête du vélo si ce n’est au monde en Europe, y a toujours un quota d’inscriptions aux alentours de 15000 et je compare régulièrement l’étape du Tour l’épreuve cyclo sportives au marathon de Paris pour les Runner…
C’est le même engouement, la même folie ! C’est la même envie de chacun d’y goûter et d’y revenir une fois qu’il y a goûté
Nous trouvons les nombreux parkings indiqués dans la ville de Briançon pour nous poser avant d’aller chercher le village et retirer mon dossard. Il est à peu près 12h30,  on décide de manger sur place. On a prévu la glacière et le pique-nique : ma coach diététicienne personnelle (lol, ma blonde) à préparé une succulente salade de riz complet avec du thon, du blanc de poulet, des cornichons et deux trois bricoles pour donner du goût, pas de gras, pas de graisse. On fait le métier monsieur !
Une paire d’abricots, une banane pour le magnésium et pour lutter un peu contre les crampes en guise de dessert.
Il fait une chaleur !  On est en plein cagnard sur un parking avec des cailloux partout (un peu naze d’ailleurs le parking ) et on se dépêche de manger pour ne pas rester trop longtemps plein soleil …

Village départ pour le retrait des dossards

Nous partons à la recherche du village ça s’est bien fléché enfin si on veut lol, mais par contre p***** qu’est-ce que c’est loin à pied depuis les parkings de l’organisation… Sous un soleil pareil de Ouf, franchement tu arrives au village tu prends ton dossard et tu te casses quoi !
Cette année c’est assez mal foutu comparé à l’année dernière : nous arrivions sur l’altiport de Megève qui avait une place phénoménale sur le parking juste avant l’entrée du village, là c’est le jour et la nuit quoi…
Etape du Tour 2017 - la foule au milieu des exposants

Etape du Tour 2017 – la foule au milieu des exposants

Bon bref, après cette marche pas terrible la veille de l’étape on arrive à l’entrée du village. Il y a des stands et des exposants un peu dans tous les sens, par contre j’ai bien l’impression quand même que l’organisation se la joue “style Ikea” ,tu es obligé de passer un stand un bout du village et d’aller chercher ton sac à dos à l’autre bout  ! Complètement à l’opposé du village histoire que tu sois bien obligé de passer au milieu de tous les stands en plein cagnard… Mais non cet aspect là n’est pas commercial non pas du tout ce n’est pas vrai monsieur je vous dis que ce n’est pas vrai (…)

Le mur des 15000 inscrits !

Dès l’entrée quasiment on tombe sur le mur avec le nombre d’inscrits et le nom de chacun des participants c’est un truc de dingue ce mur. On met un petit moment avant de retrouver le mien et on est bien obligé de faire la photo devant le mur avec ma petite blondinette…
Etape du Tour 2017 - le mur des 15000 inscrits

Etape du Tour 2017 – le mur des 15000 inscrits

Bon bref y a quand même des stands sympa à voir de magnifiques vélos comme d’habitude, le stand Trek me donne des frissons !!
Etape du Tour 2017 - Le Trek Bontrager

Etape du Tour 2017 – Le Trek Bontrager

Etape du Tour 2017 - la voiture Mavic sur le village

Etape du Tour 2017 – le stand Mavic sur le village

Etape du Tour 2017 - beaucoup de stands, ici Alltricks

Etape du Tour 2017 – beaucoup de stands sur le village, ici Alltricks

On tombe sur le podium qui est prêt pour remettre les prix au vainqueur de différentes catégories demain et alors que Séverine me dit bah montes tu vas faire une photo ! Alors que je suis en train de me faire mitrailler par ma coach, je domine la situation et écoute le speaker de l’événement interviewer quelqu’un quelques mètres devant le podium.

Rencontre avec JC Péraud sur l’Etape du Tour 2017

Et là je l’entends s’adresser à son interlocuteur par son prénom JC il lui parle de sa carrière je regarde le type ah ben merde c’est Jean-Christophe Péraud ! Je descends attend qu’ils aient fini leur conversation et me permets de lui demander si je peux faire une photo à côté de lui. Ils me répondent tous les deux tous sourire et voilà que je me fais interviewer par le speaker ! Ah oui je suis du Nord et je m’entraîne sur les premiers monts du parcours de Gand Wevelgem à défaut de cols dans ma région…
Etape du Tour 2017 - rencontre surprise avec Jean-Christophe Perraud devant le podium samedi au village

Etape du Tour 2017 – rencontre surprise avec Jean-Christophe Perraud devant le podium samedi au village

Il y a un stand craft et en fouillant les bacs je trouve quelques paires de chaussettes spéciales ton chaud comme celle que j’avais déjà trouvé sur le web…
Etape du Tour 2017 - le retrait des dossards au village départ

Etape du Tour 2017 – le retrait des dossards au village départ

On ne s’éternise pas…. Les enfants ont chaud on achète un coup à boire on met la main sur quelques casquettes publicitaires et une dernière glace pour eux avant de repartir vers le parking.
Nous prenons possession de notre location un petit appart bien sympa du côté de Chante-merle à peine à 6 ou 7 km du départ de l’étape de demain matin, nickel !
Etape du Tour 2017 - les commerces aux couleurs du Tour

Etape du Tour 2017 – les commerces aux couleurs du Tour

Ma coach Experte en logistique a encore frappé
Tout en regardant la fin de l’étape des pros du jour, Je prépare tout doucement tout le matos le vélo le bidon j’accroche mon dossard sur mon maillot ma plaque de cadre sous le guidon. Je prépare aussi mon ravitaillement mes pâtes de fruits, mes gels énergétiques, je crois que je vais en avoir besoin.
Etape du Tour 2017 - Préparation dossard et ravitos

Etape du Tour 2017 – Préparation dossard et ravitos devant le Tour de France

Je prends toujours le nécessaire au niveau bouffe pour mes cyclo sportives comme ça j’ai pas de surprise avec des ravitaillement qui seraient de mauvaise qualité.
Mieux vaut être prévoyant parce que finir une épreuve comme ça à la ramasse à cause de l’absence ou de l’insuffisance de ravitaillement ça me ferait tout doucement suer…

Le dernier repas du soir : salade de riz complet !

Salade de riz complet pour le repas du soir à nouveau, pain d’épices et tartelette aux amandes un petit peu de fromage blanc pour les protéines et je suis paré pour aller au lit aux alentours de 21h. Le départ de mon sas est prévu pour 7h15 à peu près mais j’ai décidé d’y aller pour l’ouverture du sas vers 6h et ainsi me positionner dans les premiers rangs de mon SAS et la jouer motivé …
Etape du Tour 2017 - salade de riz complet pour le repas du soir

Etape du Tour 2017 – salade de riz complet pour le repas du soir

Bon pour changer je suis énervé je me réveille dans la nuit vers 2h30 du matin et met presque une heure à m’endormir. Au final quand mon réveil sonne vers 4h55 j’étais dans les bras de Morphée à nouveau.
Je me dépêche pour prendre mon petit-déjeuner avant la douche comme ça je mettrai le maximum de temps entre l’absorption du petit déj et le début de la cyclo tout à l’heure pour moi à 7h15. La c’est un peu limite question délai mais j’ais plutôt envie d’être frais physiquement et d’avoir suffisamment d’heures de sommeil avant cet énorme rendez-vous.
Je suis prêt pour 5h30 et il est à peu près 5h35 quand je mets le nez dehors que j’enfourche mon vélo pour aller regagner mon sas.

Ouverture des SAS : 06h00 du matin !

Je descends la route de la salle des Alpes vers Briançon, je cherche un peu la route : c’est pas super bien indiqué. Au final on est obligé de tous enjamber un espèce de petit pont pour passer au-dessus de la rivière et c’est un véritable goulot d’étranglement pour rejoindre nos SAS.
Je trouve rapidement mon SAS numéro 2 et me retrouve en première ligne dedans. Ça pèle sévère il doit faire 11 ou 12 degrés seulement et plusieurs concurrents  se sont protégés comme ils ont pu à l’arrache avec un sac-poubelle sur le dos ou transformé en ponchos.
Etape du Tour 2017 - frigorifiés sur la ligne dans les sas départ

Etape du Tour 2017 – frigorifiés sur la ligne dans les sas départ

Je discute un peu avec deux anciens des habitués de l’étape du Tour. Ils regrettent un peu les dérives commerciales de l’organisation mais ils sont la quand-même lol.
Les routes fermées à la circulation franchement pour la sécurité en descente c’est top et on prend un plaisir fou à choisir des trajectoires je trouve !!!
Il y a un anglais  qui me propose un sac-poubelle pour me mettre à l’abri vu la température mais avec les manchettes thermiques ça va pas trop mal !
Des manchettes Castelli super légères, thermiques et anti UV, le top, me sont bien utiles : cadeau de mon coach blonde il y a quelques jours pour mes 45 ans !
El diablo, "légende du Tour"

El diablo, “légende du Tour”

Ils font fous ces anglais : celui là arrête pas de manger depuis tout à l’heure, toutes sortes de trucs, jamais il pense à sa digestion avant le départ ?!
On commence à voir l’hélicoptère voler au loin, on entend le speaker qui s’excite et les premiers démarrent ….
Le SAS devant nous est parti et avec mon dossard 2169, à ma place dans le SAS 2 nous sommes lâchés à notre tour.
Etape du Tour 2017 - photos Sportograf - la sortie de mon SAS

Etape du Tour 2017 – photos Sportograf – la sortie de mon SAS avec les manchettes thermiques

Nous filons grand train en direction de Gap sur une route très large et très roulante. Je suis attentif à mon placement et quitte rarement les 30 premières positions du groupe. J’ai retenu la leçon de l’année dernière et y vais à l’économie !
J’ai déjà repéré quelques gros rouleurs qui doivent s’en donner à cœur joie sur ce Billard…
Je me retourne de temps en temps, la vache, le paquet est énorme : 2 ou 300 coureurs peut-être  . Je roule souvent en peloton le midi et ai connu ça plus jeune dans les courses ffc mais là il y a du people !!!!
Mon anglais, gros mangeur, bizarrement je ne le vois pas …
Au premier faux plat ça commence à partir de partout ça commence à se tendre. Et c’est parti pour les cassures j’ai bien fait de repérer les grosses cuisses et les gros mollets, je suis pas loin ils sont devant aussi. La route se réduit un petit peu et on se retrouve à serpenter le long de Falaise ou de mur de rocher. Et là ça pique aux cuisses déjà…
Les 25 premiers kilomètres sont parcourus en 34 minutes à la moyenne très élevée de 42,9 km heure, quasi 43 de moyenne !!!!
Etape du Tour 2017 - les 25 premiers kilomètres à presque 43 km/h de moyenne !

Etape du Tour 2017 – les 25 premiers kilomètres à presque 43 km/h de moyenne !

Le premier ravitaillement est esquivé, ça m’étonne pas, ça file tout droit !
Ça file, ça file, ça file !
J’entends autour de moi qu’on est à 38 ou 39 de moyenne depuis le départ ça fait une heure et demie déjà quasiment qu’on roule.
Je ne m’occupe pas de mon compteur, j’essaie de ne pas prendre de cassures et de rester avec ces costauds. On remonte depuis un moment pas mal de monde du SAS 1 et c’est bon signe, signe qu’on tape pas mal dedans !
Ça roule vraiment fort jusqu’à Embrun où nous longeons plus ou moins le grand lac de Serre-Ponçon qui est sur notre droite.
Etape du Tour 2017 - photo sportograf - Le long du lac

Etape du Tour 2017 – photo sportograf – Le long du lac

Bon par contre je ne comprends pas du tout ce que font là certains numéros de dossard, des 5000 10000 12000 etc, comment ont ils pu se retrouver là ?
Etape du Tour 2017 - photo Sportograf - Côte des demoiselles coiffées

Etape du Tour 2017 – photo Sportograf – Côte des demoiselles coiffées

La côte des Demoiselles Coiffées est pas trop méchante finalement elle passe vite, une grande route bien roulante avec peu de virages… et je me retrouve toujours à peu près avec les mêmes gars et un énorme paquet de gars qui nous rejoint régulièrement dans les descentes.
Tiens dans la côte je passe une demoiselle de la team Skoda, elle n’a pas l’air au mieux.
Je passe la côte des demoiselles coiffées, une côte de 3,8 km pour 204 m de dénivelé à 5 % . Cette première difficulté est franchie à 17,8 km heure j’y vais molo et reste au contact du groupe dans la descente…
Etape du Tour 2017 - Côte des demoiselles coiffées - segment Strava

Etape du Tour 2017 – Côte des demoiselles coiffées – segment Strava

Je discute un peu sur le haut de la côte et dans la descente avec un Normand qui a l’air bien costaud et alors que nous étions dans les toutes premières positions du groupe un zouave qui attaque la descente trop fort pile de l’avant il passe tête la première au-dessus de son guidon à l’entrée d’un virage après avoir bloquer la roue avant. Bon ça a pas l’air trop grave et il est assis à côté de son vélo dans le bas-côté on continue !
Etape du Tour 2017 - photo sportograf - en descente, toujours prudent ...

Etape du Tour 2017 – photo sportograf – en descente, toujours prudent …

Désormais je compte m’arrêter à quasiment tous les ravitaillements, vu la longueur de l’étape il y a pas moyen de sauter les ravitaillements et de se retrouver à court de bouffe ou de flotte pour les bidons.
Malgré quelques bons petits coups de cul comme la montée de Savines d’un km à 5 % de moyenne passé à 25 km heure on ne ralentit pas vraiment…

Les 100 premiers kilomètres en 2h49 à plus de 35 de moyenne

Je reste ainsi dans un gros paquet qui roule dur pendant quasiment 100 km jusqu’au ravitaillement de Barcelonette : je n’avais pas consulté mon compteur pendant la course par contre en regardant sur Strava les 100 premiers kilomètres sont franchies en 2 heures 49 à 35,5 km heure de moyenne. Une sorte d’étape de rouleur quoi !
Etape du Tour 2017 - Les 100 premiers kilomètres à plus de 35 de moyenne ....

Etape du Tour 2017 – Les 100 premiers kilomètres à plus de 35 de moyenne ….

Après le ravitaillement qui est aux alentours du 100 eme km on entame une espèce de long faux plat montant de 20 kms avant d’attaquer le col de Vars, première grosse difficulté du jour.
Le paquet a complètement explosé au ravitaillement et nous repartons à 10 -15 coureurs maximum. La course va changer à partir de maintenant : ça va être en gros du chacun pour soi et là où on avait déjà mal aux pattes ça va empirer….
Je prends quelques relais dans le groupe et rapidement on a deux trois costauds qui reviennent de l’arrière et qui nous font comprendre qu’ils sont en mode mobylette. On se met derrière et on les laisse envoyer les watts ….
Etape du Tour 2017 - Profiter des moment de répis pour s'alimenter

Etape du Tour 2017 – Profiter des moment de répit pour s’alimenter

Les longs faux plat se succèdent avant le pied du col de Vars et finissent de nous faire gonfler les cuisses !
Dans le col de Vars chacun pour soi les 9,4 km du col de Vars à 7 % de moyenne je les passe en 51 minutes… J’ai déjà les cuisses bien dures j’ai pas de crampes mais elles sont pas loin, je le sens, et du coup j’y vais à l’économie sachant que derrière on a le col de l’Izoard.
Etape du Tour 2017 - Col de Vars en 51 minutes

Etape du Tour 2017 – Col de Vars en 51 minutes

On commence à avoir pas mal de monde au bord de la route, surtout dans les environs des ravitaillement et dans les petits villages c’est très très sympa. Des klaxon, des pancartes, des cornes de brume : beaucoup, beaucoup d’encouragements avec du public de connaisseurs.

La descente de Vars se fait sans souci particulier, la descente n’est pas très technique mais je fais pas des grosses descente :  j’ai surtout envie de rentrer en un seul morceau.

Et j’arrive en bas de la descente au kilomètre 152 avec 20 km d’un nouveau très long faux plat montant à parcourir le long de la rivière dans une vallée magnifique.

Cela peut paraître pas grand chose une quinzaine de kms en faux plat montant mais après 150 kms de course c’est une autre histoire ….

Ces 20 km de long faux plat montant avant l’Izoard sont terribles pour les jambes et le moral. Comme tout le monde était éteint il n’y a pas beaucoup de concurrents qui veulent rouler. Et dès que je me mets à rouler, il y en a toujours un ou deux qui arrivent de derrière à fond de train et qui me passe en m’enrhumant : ça me saoule un peu à force.
Etape du Tour 2017 - Photo Sportograf - dans les gorges entre Vars et Izoard

Etape du Tour 2017 – Photo Sportograf – dans les gorges entre Vars et Izoard

Du coup j’ai une petite baisse de moral et laisse filer plusieurs petits paquets de quelques gars …
Enfin nous arrivons au bout de ce supplice de faux plat avec un panneau qui nous indique col de l’Izoard sur la gauche et là c’est le drame !

Début du col de l’Izoard : le drame lol

Etape du Tour 2017 - Photo Sportograf - dans les gorges entre Vars et Izoard

Etape du Tour 2017 – Photo Sportograf – dans les gorges entre Vars et Izoard

 

Je suis collé directement à la route avec le cœur qui ne monte plus dans les tours,  150 155 pulsations minutes alors que je m’entraine au seuil aux alentours de 165 …
Les jambes qui brûlent à la limite des crampes on va y aller au moral…
Le début de la montée de l’Izoard est assez irrégulier mais moins dur que sa seconde partie ….
Etape du Tour 2017 - Photo Sportograf - dans l'Izoard, collé à la route mais avec style lol

Etape du Tour 2017 – Photo Sportograf – dans l’Izoard, collé à la route mais avec style lol

Je suis à peine à 10 km heure dans certaines parties un peu moins pentues et dans les passages les plus raides aux alentours de 10 % je suis à +/- 8 km/h, la “cata” : entre 50 et 60 tours de pédales par minute malgré mon 34 28. Je vais peut-être finir par monter un 30 – 32 à l’arrière si ça continue…
Je m’arrête à mi-pente de l’Izoard au dernier ravitaillement : ça fait du bien je prends un gel ou deux, je fais un dernier plein de bidons. J’en profite pour respirer un peu, je regarde autour de moi : tous les mecs sont à la ramasse les gars qui sont devant doivent être sacrément costaud.
Je repars, il doit rester 5 ou 6 kilomètres, allez, je me dis que ce n’est pas la mer à boire (…) et que ma perf 2017 est au bout !

La dernière partie de cet Izoard est la plus pentue (pas de pitié pour les cyclo lol) mais le ravito m’a fait du bien aux jambes et la crainte des crampes s’est éloignée …

Avant de déboucher dans la casse déserte nous sommes encore dans une partie de montée dans la forêt et nous ne voyons pas grand chose en dehors des arbres et le bitume !

Je débouche dans la casse déserte et contemple malgré l’effort pendant quelques secondes un paysage magnifique qui s’offre à nous…

 

Etape du Tour 2017 - Photo Sportograf - dans l'Izoard, un paysage sublime autour de nous !

Etape du Tour 2017 – Photo Sportograf – dans l’Izoard, un paysage sublime autour de nous !

Je gère vraiment (enfin j’essaie !!!! ) la fin de ma montée je monte au train les 4 -5 derniers kilomètres en fonction des bornes qui donne les kilomètres restants.
A 2 kms du sommet, j’accélère un tout petit peu pour essayer de finir plus fort. Enfin, sur le dernier kilomètre je ne suis pas trop mal et essaie presque de sprinter sur les 2 ou 300 derniers mètres avant d’aborder la dernière courbe sur la gauche et le sommet devant moi à une centaine de mètres.

Je passe l’arche d’arrivée et de fin du chrono dans un grand soupir, presque surpris d’être enfin arrivé …

Contrairement à la cyclo de la Madeleine l’année dernière au mois d’août j’ai évité les crampes dans cette ascension finale. Je les sentais vraiment pas loin au bout de 100 km mais j’ai mouliné dès que je pouvais pour recycler l’acide lactique. Mes sorties solo d’endurance ont payé et au final je n’ai pas eu de crampes.

J’ai le sentiment d’avoir monté quand-même comme une enclume :  j’ai monté les 14 kms de l’Izoard en 1h26 à 9,8 km heure. Bref collé à la route…
Etape du Tour 2017 - Euh .... un peu rincé quand même 2 mn après avoir franchi le sommet de l'Izoard LOOOOOOOL

Etape du Tour 2017 – Euh …. un peu rincé quand même 2 mn après avoir franchi le sommet de l’Izoard LOOOOOOOL

La Casse Déserte est magnifique, le paysage là-haut au sommet de l’Izoard est superbe : franchement ça vaut le coup… Je prend tout mon temps pour appeler ma chérie Blonde, lui dire que je suis bien arrivé et me restaurer à ce dernier ravitaillement d’arrivée, avant de plonger vers la descente direction Briançon.
Je suis un peu déçu par mes ascensions de cols mais là pour le coup je sais maintenant ce que c’est qu’attaquer deux cols dont un hors catégorie après 100 kms à bloc ….

Je me suis évidement encore dit que c’était un sport à la con et que c’était ma dernière course mais bon… ça c’était avant !

Ma performance globale est pas mal quand-même : je voulais rentrer dans les 2000 après ma 2950 ème place de 2016, je suis classé 1558 ème sur environ 11200, soit 1400 places de mieux sur une étape très dure de 180 kms.
Après avoir fini de cuver mon bonheur là haut, je me fait prendre en photo par un Brésilien, j’appelle Séverine pour la prévenir que j’entame la descente neutra et que les fans peuvent se préparer !
Etape du Tour 2017 - Photo souvenir prise par un Brésilien !

Etape du Tour 2017 – Photo souvenir prise par un Brésilien !

La Descente neutralisée est un vrai bonheur sans voiture et je tape la discute quelques instants avec une demoiselle de la team Skoda :  ” tu étais coachée par Bernard Hinault et Jérome Pineau ? J’avais fait une super vidéo, j’ai pas été pris, tu sais que je vous déteste tous” que je lui dis en rigolant ! Elle rigole de bon coeur et avoue qu’ils étaient tous super chanceux…
 
C’est cet état d’esprit qui me plait aussi dans les cyclo sportives, on peut partager des moments super comme celui là avec des adversaires qui restent avant tout de grands passionnés de vélo.
Nous entrons dans Briançon, tranquille, le chrono n’a plus aucune importance, je vois le panneau des 500, 200 derniers mètres, nous sommes des finishers !

J’entends le speaker de l’arrivée au loin avant même de découvrir l’arche du village:  je referme mon maillot pour le sponsor (LOL) et voit toute ma petite famille 50 m sur la gauche avant la ligne !

 

Etape du Tour 2017 - ma plus grande fan au taquet à l'arrivée

Etape du Tour 2017 – ma plus grande fan au taquet à l’arrivée

 

Je leur fait signe et jette les bras au ciel en passant sous le portique en haranguant la foule (gros délire de cyclosportif lol)

Etape du Tour 2017 - Sous l'arche d'arrivée à Briançon, j'harangue la foule !

Etape du Tour 2017 – Sous l’arche d’arrivée à Briançon, j’harangue la foule !

Les Gremlins et ma coach arrivent tous contents de m’avoir vu cette fois, je leur monte la médaille et le beau bidon de finisher avant d’aller chercher mon pasta bag à l’autre bout du village …
Etape du Tour 2017 - L'énorme médaille de finisher 2017

Etape du Tour 2017 – L’énorme médaille de finisher 2017

Etape du Tour 2017 - le bidon de finisher

Etape du Tour 2017 – le bidon de finisher

C’est un jeune nordique très costaud qui gagne devant Tao le vainqueur sortant, Nicolas Roux fait 13 et William Turnes 19, reflet d’un niveau très très relevé sur cette édition 2017…

De mon côté je reste toujours trop lourd pour la haute montagne mais ça ira pour cette année lol : pour un Flamand je me contenterai de ma 1558 ème place pour ma deuxième année de reprise du vélo  !

Trois jours après je recule de 3 places et suis 1561 eme !!!??? Du grand n’importe quoi ces classements, comment est ce possible 3 jours après ?
Etape du Tour 2017 - Mon classement 1561 eme sur 11212 classé et 15000 partants

Etape du Tour 2017 – Mon classement 1561 eme sur 11212 classés et +/-12500 partants

Mon classement s’est bien fait sur les 100 premiers kilomètres dans la mesure ou je ne suis que 2455 eme au classement des grimpeurs …. Mais peut être l’ai je payé justement dans les deux cols !
Je vais pouvoir cibler un peu plus encore ma préparation pour 2018 !!!

Sacré souvenir et morceau que cette étape 2017 jugée en haut de l’Izoard !

Etape du Tour 2017 - Heureux au sommet de l'Izoard !

Etape du Tour 2017 – Heureux au sommet de l’Izoard !

Si l’article t’as plû, n’hésites pas à t’inscrire au blog via le bandeau ci dessous pour recevoir des conseils vélo, dont un énorme fichier Excel pour gérer ton entrainement  ! Je te préviendrais des nouveaux articles et t’enverrai régulièrement de nouvelles astuces pour progresser en vélo … ou clic  ICI

 

//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(19 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

    • Anonyme on 21 juillet 2017 at 11 h 16 min
    • Répondre

    excellent ton récit seb 😉

    1. Merci

    • Anonyme on 22 juillet 2017 at 12 h 07 min
    • Répondre

    Très beau récit, félicitations, !….

    1. Merci beaucoup

    • jc on 22 juillet 2017 at 18 h 03 min
    • Répondre

    Bravo Seb pour ta préparation, ta performance et ce très beau récit de ta seconde EDT

    1. Merci JC, il va me falloir perdre encore un peu de poids je crois

    • Sicard Guy on 25 juillet 2017 at 12 h 12 min
    • Répondre

    Salut, c’est un récit sympa et agréable à regarder. Je pense faire ça en 2018. Sportivement
    Guy

    1. Merci Guy, c’est une expérience à tenter au moins une fois !

    • Daniel Lambert on 16 août 2017 at 19 h 14 min
    • Répondre

    très sympa le récit, les détails etc… ça fait envie. En tout cas un grand bravo.

    1. Merci Daniel, peut être l’étape 2018 alors !?

    • julien jamet on 24 septembre 2017 at 10 h 06 min
    • Répondre

    Bonjour et bravo. Une question cependant. Comment as tu fait pour décrocher un bon dossard en sas 2 ? Merci

    1. Salut Julien, très simple : je pars en 2016 avec un dossard 12500 et des poussières et finis classé 2950… Donc année suivante j’ai un dossard dans les 2000

    • julien on 30 septembre 2017 at 20 h 16 min
    • Répondre

    L’EDT 2018 se déroulera entre Annecy et Grand Bornand. Passages possibles par Croix Fry, montée Solaison, Romme, Colombière. Ce n’est pas une étape avec les cols les plus connus (sauf colombière) mais tous bien pentus et vont en laisser plus d’un scotché au bitume. 30 dents à prévoir à l’arrière pour être souple 😉

    1. salut Julien, c’est ce qui se dit un peu partout ! On ne va pas tarder à être fixés avec la présentation officielle du Tour 2018 !!!

    • julien on 21 octobre 2017 at 13 h 51 min
    • Répondre

    Salut Sébastien. Un article prévu sur l’EDT 2018 ?

    1. Salut Julien, probablement oui

        • Julien on 22 octobre 2017 at 17 h 19 min
        • Répondre

        Pour info. Je viens de reconnaître la montée des glieres. C’est un truc terrible. Je n’ai jamais vu ça. Les 2 derniers kms sont dantesques. Les 3 précédents horribles. En 6 kms, beaucoup de plumes seront laissées.
        Je ne parle même pas du “Gravel” du plateau. Ce n’est pas du Gravel mais un chemin de montagne complètement cabossé avec des multitudes de trous de 20 cm et de 50 cm de large. C’est bourré de silex et de caillasses bien tranchantes … l’intérêt du passage m’échappe si ce n’est améliorer le chiffre d’affaires de Mavic.

        1. Ça fait envie

            • Julien on 22 octobre 2017 at 18 h 32 min

            Ça refroidit….
            C’est long, ça grimpe beaucoup, le gravel est defonce
            Terminer sera bien.

  1. […] Cyclo sportive – l’Etape du Tour 2017 Briançon Izoard – récit […]

Laisser un commentaire

//my.hellobar.com/9b47767b1a11863a0dcccd47ef69fd08d09d268e.js
%d blogueurs aiment cette page :