Mai 04

Entrainement cyclisme – Comment gagner facilement 30 Watts sur le vélo ?

Qu’est ce que tu nous sors encore là Séb ?! Rien, rien de bien nouveau en tous cas ! Je relisais un article dans une revue d’il y a quelques années et c’est évident : il faut savoir rouler les mains en bas du guidon … 

On gagne facilement des Watts en vélo en adoptant une bonne position : en évitant les mains en haut du guidon, et en se calant les mains en bas, dans le creux du cintre !

Facile à vérifier désormais pour nous simples mortels avec la démocratisation des capteurs de puissance : pour quelques centaines d’euros (500 euros pour un capteur Stage par ex) on trouve maintenant des capteurs de puissance abordables et qui font le job. Comment faire le test ? Rien de plus simple …

dinguedevelo - se protéger du soleil - manchettes anti UV castelli sur l'EDT 2107

dinguedevelo – mains en bas du guidon en descente de col pour mieux contrôler sa machine

Calez vous sur votre machine à 40 km/h un jour de vent de préférence et regardez sur la puissance moyenne à 30 secondes affichée, combien de Watts il vous faut maintenir pour rester à 40 km/h, les mains aux cocottes ou pire, sur le haut du guidon.

S’il vous faut par exemple 360 watts pour emmener votre braquet à 40 à l’heure les mains aux cocottes, vous verrez les watts chuter de 10, 20 ou même une 30 aine de watts pour maintenir cette vitesse en changeant simplement de position : en mettant les mains en bas !

Le mollet (...)

Mains en haut ou en bas du guidon ?

 

C’est évident me direz vous ! Oui mais pourquoi ne roulez vous donc pas tout le temps les mains en bas du guidon alors ?

Haaaaaaaaaaa…. la question qui tue !!!! 

On l’a tous fait un jour ce test basique  : passez votre main par la fenêtre en voiture ! Vous verrez instantanément la résistance à l’air contre la main. A 20 km/h on ne sent pas grand chose, mais accélérez à 40 ou 50, allure course, vous verrez la résistance du vent sur votre main !

 

 

Rouler les mains en bas du guidon pour rouler plus vite ou économiser des watts, plus facile à dire qu’à faire

Cyrille Guimard en tant qu’entraîneur disait (non pas qu’il fallait baisser la tête pour avoir l’air d’un coureur LOL) mais que la tête devait autant que possible se trouver dans l’alignement du reste du corps, du buste en clair, pour ne pas augmenter la surface de résistance au vent…

Dingue de vélo - grimper assis - Chris Froome - photo instagram TeamSky

Dingue de vélo – grimper assis – Chris Froome – photo instagram TeamSky

Facile, y a qu’à , faut qu’on comme dirait l’autre au bistrot du coin !!!

Euh… oui mais c’est qu’elle fait mal cette position ! Chris Froome a le même souci que moi d’ailleurs, je l’avais remarqué dans sa biographie : il a parait-il quelques soucis de cervicales. S’il regarde autant son guidon, ce n’est pas uniquement pour mater ses watts, mais aussi pour soulager ses vertèbres. Etre allongé sur son vélo est une chose pour réduire la traînée face au vent, mettre la tête dans le prolongement du dos, c’est parfait  ! Sauf qu’on ne voit plus la route ou alors on se tue les cervicales à force de relever les yeux !

Et du coup, comme Frommey, je baisse régulièrement la tête pour gagner un peu en aérodynamisme et soulager mon dos …

 

La fiche de lecture de la Biographie de Froomey ICI

Gagner des watts en vélo par la position ça se travaille !

Et là, c’est comme tout, cela se travaille. Outres les soucis de cervicales, les lombaires et les fessiers lorsqu’on tire du braquet à grande vitesse trinquent aussi … Il faut s’habituer à la position en travaillant encore une fois par intervalles.  Tout ce qui est Intervalles c’est ICI

Roulez 15 mn mains aux cocottes, 15 mn mains en bas, 15 mn en haut, 15 mn en bas, etc … C’est un exemple mais comme d’habitude c’est la progressivité qui compte pour tenir plus longtemps au fil des séances et des semaines dans cette position, les mains en bas du guidon.

Etape du Tour 2017 - Profiter des moment de répis pour s'alimenter

Etape du Tour 2017 – Profiter des moment de répit pour s’alimenter – mains en bas du guidon, question d’habitude !

Le ressenti ne suffit pas, pensez stabilité de la position

Evidement si vous roulez mains en bas du guidon, les yeux sur les watts, vous verrez la différence. Même sans capteur de puissance, dans le vent, on sent la différence, au feeling cela se sent, aucun doute sur l’efficacité de la position. (position & étude Posturale)

Mais pour autant votre position est elle bonne ? Est elle suffisament stable pour durer de longues minutes de course et la tenir sans vous blesser aux lombaires ?

dingue de vélo - Vincezo Nibali - mains croisées avant bras posés sur le cintre

dingue de vélo – Vincezo Nibali – mains croisées avant bras posés sur le cintre

Un bon test pour le savoir consiste à adopter une position intermédiaire qui va vous obliger à vous allonger et plier les bras sans tenir le guidon: bras pliés, les avant bras posés sur le haut du guidon et les mains relâchées ou doigts légèrement croisées … Si vous êtes bien posé sur votre machine, relâché et sans avoir le bassin qui vrille de partout, sans déhanchements de fou : vous devez alors pouvoir tenir cette position dites à la “Fabian Cancellara”, ou vous ne tenez pas le guidon et reposez simplement les avant bras sur le haut du cintre !

Votre pédalage doit être fluide, sans acoups, la position doit devenir quasi naturelle …

Attention, si vous n’êtes pas habitué, allez y molo sur cette position, pas d’essai sur routes avec des virages ni un jour de grand vent sinon c’est gamelle assuré !!!

 

Si vous gagnez ne serait ce que 20 watts en mettant les mains en bas du guidon, sur 2 ou 3 heures, imaginez la débauche d’énergie supplémentaire les jours de vent pour rouler à la même vitesse mains en haut ! Pas de petites économies pour réaliser la performance de votre saison  !!!

 

Si l’article t’as aidé, n’hésites pas à t’inscrire au blog  clic ICI pour recevoir d’autres conseils vélo, dont un énorme fichier Excel pour gérer ton entrainement  ! Je te préviendrais des nouveaux articles et t’enverrai régulièrement de nouvelles astuces pour progresser en vélo … 

 

 

 

A+ et faites gaffe sur la route

Séb

 

 

VIDEO VELO

tests en soufflerie avec la BMC

//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. https://youtu.be/fpxQYDyYW-I. Parceque c’est tout simplement l’avenir du tour de France

  2. Bonjour,

    J’aime beaucoup ton article. Il est tout à fait vrai et pour une fois c’est un vrai gain et gratuit en plus ;).

    Par contre, je pense qu’il n’y a qu’une manière de pouvoir mieux se pencher : les assouplissements du dos !
    Le fait d’essayer de mettre les mains en bas risquent de vous fatiguer et faire mal aux dos si c’est pendant vos entrainements. Pour mieux vous pencher il faut être souple. Pour cela, asseyez vous et allongez vos jambes. Maintenant allez toucher vos pieds le plus loin possible avec vos mains sans plier les jambes. Vous devriez sentir le bas de votre dos être tendu.

    Faites cet assouplissement le plus souvent possible. Et vous verrez que vous pourrez tenir facilement en bas pendant longtemps. Moi qui suis souple, je peux tenir les mains en bas pendant 1h30 sans avoir mal aux dos (après ça commence , j’ai ma selle 3cm plus haut que mon guidon).

    Ça peut être intéressant que tu rajoutes cela directement dans l’article. Je te laisse tester d’abord.

    Bon entrainement à tous !

    1. Salut Thomas, je ne suis pas souple pour un sou mais bizarrement mains en bas je suis à l’aise ! Va comprendre ! Merci pour ce retour en tous cas

      1. Une bonne position sur le vélo, ça change tout ! Je devrais faire un jour une étude posturale… Avec l’entrainement et l’habitude tout devient facile aussi. Je vais mettre en pratique vos conseils. Merci !

        1. c’est clair, habitude et entrainement …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :