Fév 22

Acide lactique et cuisses qui brûlent : comment éviter les crampes en vélo ? 

Aérobie, Anaérobie, seuil, crampes et acide lactique : tout cela peut paraître bien complexe au profane ou au sportif du dimanche. Pourquoi est ce qu’on a des crampes et surtout comment éviter d’en avoir ?

 

Salut tous,

je vais essayer de dégrossir un peu tout cela !

Mal aux cuisses en vélo, douleurs aiguës dans les jambes en descendant du vélo ou en pédalant : comment éviter les crampes ? Qu’est-ce que cet acide lactique ?

 

Distinguons d’abord deux notions : l’aérobie et l’anaérobie.

 

Un effort produit en aérobie est un effort disons en endurance, en zone I2, entre 60 et 80 % de sa Fréquence Cardiaque Maximum (FCM). c’est un effort qu’on peut soutenir plusieurs heures en étant bien entraîné. C’est aussi un effort ou on a coutume de dire qu’on peut discuter sans être particulièrement essoufflé.

L’effort produit en anaérobie est l’opposé, c’est un effort intense qu’on ne peut soutenir que quelques minutes et ou on est quasi incapable de discuter. C’est un effort ou les muscles sont en manque d’oxygène et un exercice douloureux musculairement !

 

Lors d’un entrainement, les muscles pour se contracter ont besoin d’énergie et celle ci est fournie par l’assimilation du glucose et des réserves de glycogène.

 

Les douleurs musculaires et les crampes apparaissent soit lors d’un effort prolongé et un manque d’hydratation, soit lors d’un effort musculaire intense. Cette fatigue peut se manifester soit par des crampes, soit par une sensation de brûlure au niveau musculaire provoquée par l’afflux d’acide lactique dans les jambes.

 

Retarder l’apparition des crampes avec la boisson !

 

De la boisson en quantité suffisante : de l’eau voire une boisson spécifique de l’effort qui apportera des minéraux saura retarder l’apparition des crampes ! Certaines préparations sont savament dosée en anti oxydants et sels minéraux …

 

Banane et chocolat contre les crampes …

 

Enfin, certains aliments comme la banane ou le chocolat contiennent du magnésium qui lui aussi contribue à retarder les crampes.

 

L’acide lactique  est un déchet qui se forme dans les cellules en manque d’oxygène. Les crampes et douleurs musculaires ne sont pas toutes liées à la production d’acide lactique ou à un excès de sport (sinon on n’en aurait jamais la nuit).

 

Le seuil à partir duquel on passe en anaérobie (moment ou les muscles manquent d’oxygène) peut être reculé par l’action de l’entrainement. A force de travail en fractionné, l’organisme s’habitue à ces efforts intenses et repousse ses limites et ainsi le moment à partir duquel les jambes brûlent et le moment ou l’effort devient impossible à soutenir plus longtemps. L’effort est si intense que le corps ne parvient plus à produire l’énergie nécessaire au bon fonctionnement musculaire.

Un entrainement adapté peut permettre de reculer et/ou limiter ce seuil de production de l’acide lactique.

 

Il s’agit là du principe de l’entrainement en fractionné, méthode on va travailler la puissance par intervalles successifs et repousser toujours plus loin le moment ou l’accumulation de lactates va vous paralyser.

 

Pourquoi continuer à pédaler après un effort intense ou quand on a des crampes sur le vélo ?

 

Tourner les jambes avec une intensité faible à modéré après un effort qui a généré de l’acide lactique produit les effets suivants : l’acide lactique sera éliminé par le foie et les reins et réutilisé dans le cadre de la combustion du glucose et du glycogène.

Un cycliste entraîné a l’habitude de déclencher ce processus à l’entrainement, beaucoup plus rapidement et efficacement qu’une personne non entraînée…

 

Voilà en quelques mots pourquoi quand les crampes menacent ou que les cuisses brûlent les anciens vous disent de tourner les jambes ! Je l’ai expérimenté sur la Time de cette année, alors qu’au bas de la descente des Saisies il fallait relancer à l’amorce du faux plat vers Megève, j’ai été obligé de me rassoir et mouliner pendant un ou deux kilomètres avant de pouvoir remettre du gaz …

 

A+

Séb

VIDEO VELO

Gilbert : ‘J’étais à la limite des crampes’

//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :