Juil 16

Cyclo sportives – faut il s’arrêter au ravitaillement pour faire un classement ?

En voilà une question qu’elle est bonne comme question : est- ce qu’il faut s’arrêter aux différents ravitaillements sur une cyclo sportive si on espère faire une performance ? J’ai eu cette discussion avec des membres du groupe facebook Dinguedevélo et les avis divergent … 

Est ce qu’on perd du temps à s’arrêter aux ravitos sur une cyclo sportive ? Oui et non … La réponse de Normand, enfin plutôt de Flamand ! Comment se ravitailler : s’alimenter et s’hydrater si on ne s’arrête pas ?

La Time 2018 - ultime ravito de l'organisation à l'arrivée

La Time 2018 – ultime ravito de l’organisation à l’arrivée

Hé bien, sans l’aide d’une assistance, la réponse est simple :

pas possible de se ravitailler. Et comme je le dis souvent, la meilleure et plus légère des voitures de course ne peut pas avancer sans carburant ! Alors si vous avez la chance d’avoir des amis ou de la famille sur le parcours pour vous passer des bidons et/ou des gels, alors vous n’avez pas besoin de vous arrêter, c’est évident …

Mais pour tous les autres, ne pas s’arrêter est un mauvais calcul !

Pourquoi ?

Autant, il est possible de partir avec 3 ou 4 gels et autant de barres énergétiques pour vous alimenter sur une cyclo de 4 ou 5 heures, autant vous ne pouvez pas emporter plus de 2 bidons !

Alors oui, l’un d’entre vous m’a dit un jour :”tu peux emmener un ou deux bidons dans tes poches !”

Euh …. Oui mais NON !!!

Déjà, cela me parait très inconfortable de me trimbaler des bidons pleins dans les poches de maillot, et je ne parle pas du poids : le rapport poids puissance, ça vous parle ? Un bidon plein pèse en moyenne 600 grs quand c’est un bidon, standard : emmener 4 bidons équivaut à se charger de 2 kilos et demi supplémentaires !

Dans un col, perso : pas envie du tout de me charger avec X bidons …

Combien de temps s’arrêter au ravitaillement alors ?

Moins d’une minute en théorie suffit à remplir deux bidons dans un ravito : vous arrivez le bidon vide, vous l’ouvrez, le tendez à un volontaire et pendant qu’il le rempli, vous ouvrez le 2 eme bidon et soit, vous le remplissez vous même, soit lui tendez ou le passez à un 2 eme volontaire pendant que vous refermez le premier !

Avec de bons volontaires et un peu d’habitude, ça ne traîne pas !

Astuce : ne visez jamais le début du ravito : levez la tête en entrant dans la zone et repérez  la dernière table en sortie de zone pour y aller directement en contournant les premiers emplacements. Le dernier volontaire est presque toujours dispo si les premiers sont pris d’assaut !

Si vous n’avez plus rien dans les poches, attrapez vite fait un morceau de banane ou des fruits secs et vous êtes reparti !

Combien de fois faut il s’arrêter ?

Tout dépend de la météo et de la durée de la course. Remplir les deux bidons en début de saison tous les 60/70 kms peut suffire par temps doux, moins de 20 ° et sur une course de 100/120 kms.

Mais dès que la température s’élève, ou avec des efforts soutenus comme des cols, n’ayez pas peur de faire chaque ravito pour la boisson. Les organisateurs font souvent bien les choses à ce niveau et il est courant d’avoir un ravito tous les 30 à 40 kms … Si vous avez le choix, repérez ceux au sommet ou dans les descentes, mieux vaut faire le plein après une bosse qu’avant, si vous vous hydratez correctement depuis le début et avez un peu de réserve, moins vous avez de poids à trimbaler dans les ascensions, mieux c’est !

Sur la dernière étape du Tour, avec 169 kms, 4 cols et près de 30 degrés à midi, j’ai bu à peu près 8 bidons (un de 500 et un de 750) !

Quel gain, quelle perte ?

S’écrouler dans un col peut facilement se compter en dizaines de minutes : 10 à 20 mn supplémentaires quand vous êtes à l’agonie !

Sur mon étape du Tour 2018 : 6h17 de déplacement pour 6h20 de chrono, soit à peu près 3 mn d’arrêts ravito et autres :

dingue de vélo - s'arrêter aux ravitos - bonne ou mauvaise idée

dingue de vélo – s’arrêter aux ravitos – bonne ou mauvaise idée

Vous devez boire bien sûr mais aussi vous arroser, ne prenez pas que de la boisson énergétique : sous un soleil de plomb, vous arroser la nuque vous redonnera un coup de boost au niveau sensation et enverra un signal positif au cerveau . Sous l’action de l’effort fourni, l’organisme produit de la chaleur et en plein soleil, au bout d’un moment le corps peut dire stop : c’est le coup de chaud, ou le “coup de moins bien” et la baisse importante de performance…

dingue de vélo - gestion des 4 cols de l'Etape du Tour 2018

dingue de vélo – gestion des 4 cols de l’Etape du Tour 2018

 

En vous arrosant, le corps refroidit, le cerveau ne vous enverra pas de signal de ralentir pour le refroidir, vous pourrez continuer à soutenir votre effort … (enfin si vous avez les jambes LOL)

Alors perdre 3 ou 4 mn, sur autant d’arrêts de 1 mn est ridiculement faible par rapport au gain de puissance et de fraicheur que vous pouvez en retirer !

Sur l’étape du Tour 2018 toujours, je me suis arrêté à 3 ravitos, une pause besoin naturel (…), soit 3 mn d’arrêt en tout : selon Strava, j’ai roulé 6h17 pour 6h20 d’enregistrement de course … Soit 3 minutes de “perdues” mais j’ai monté chaque col de plus en plus fort en gérant ma course et mes quatre ascensions : j’aurais probablement perdu beaucoup plus en me déshydratant et subissant la chaleur !

 

 

En conclusion : non, ne grillez pas les ravitos sous prétexte de gagner quelques places ou minutes, c’est un mauvais calcul !  Si vous on vous passe des bidons à la volée, oui, clairement, pas besoin de vous arrêter ! Mais dans tous les autres cas,  vous y perdrez et paierez l’addition plus loin … 

 

Si l’article t’as aidé, n’hésites pas à t’inscrire au blog  clic ICI pour recevoir d’autres conseils vélo, dont un énorme fichier Excel pour gérer ton entrainement  ! Je te préviendrais des nouveaux articles et t’enverrai régulièrement de nouvelles astuces pour progresser en vélo … 

 

 

 

A+ et faites gaffe sur la route !

Séb

VIDEO VELO

Best of Etape du Tour 2018

 

 

//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(2 commentaires)

    • AUDARD Jean-Christophe on 21 juillet 2018 at 17 h 04 min
    • Répondre

    Sympa ton article Seb, et tout à fait d’accord avec toi ! Encore bravo pour cette superbe perf à l’EDT 2018 !!
    JC

    1. Merci jc, je suis en train de terminer le CR de mon Etape, je le posterai bientôt

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :