Mai 26

Diététique cyclisme : faire le métier mais se faire plaisir en mangeant ?


“Quand est ce qu’il vaut mieux que je me lache sur l’alimentation ?” , question récente d’un jeune coureur passionné sur messenger …

 

Ha ben en voilà une question qu’elle est bonne comme question aurait dit Coluche …

 

Faire le métier c’est quoi d’abord ? Faire le métier c’est laisser tomber les alcools, fritures, graisses et autres sucres : s’alimenter comme un sportif de haut niveau tous les jours. Ouais, Ok, facile mais dur de tenir tous les jours … On a tous envie d’une portion de frites ou de craquer pour un déssert un jour ou l’autre …

 

Alors quitte à craquer autant essayer de le faire au moment ou cela aurait le moins d’effet néfaste sur nos performances non ?

Alors quand ?

Disons que par hypothèse, on est pas pro, on cours pas tous les jours mais tous les dimanche.

Ce qui signifie que préparation et récupération sont nos maîtres mots quasi toute la semaine : les 72 heures précédant la course sont à consacrer au plein de carburant pour la sortie (course ou autre) du dimanche …

C’est à ce moment que vous allez charger un peu plus que d’habitude vos repas de bons féculents type pates et riz complet, semoule, pois chiche, haricots secs etc … Enfin, bref, ça en principe vous connaissez déjà plus ou moins xd (sinon suivez ce lien ).

 

Du dimanche après midi ou soir et les 24 à 48 heures qui suivent la course ou la sortie, vous devez recharger : prendre soin de vos muscles, protéines pour les reconstruire et glucides pour recharger le réservoir vidé par la course ou la sortie. Hydratez vous avec soin, dormez … Autant d’éléments pour faciliter la récupération !

 

Donc, vous avez compris, par déduction, il vous reste deux jours, mardi ou mercredi, pour (éventuellement, pas obligé hein !!!!) profiter un peu de la vie et faire un repas qui change de l’ordinaire …

Petit plaisir, tablez sur beaucoup de fruit, peu de glace !

Petit plaisir, tablez sur beaucoup de fruit, peu de glace !

Tant qu’à faire, autant le faire le midi, cela permettra d’éviter de tout stocker sous forme de graisse déjà pendant la période d’inactivité de la nuit. Si vous craquez pour des frites (genre ça m’arrive jamais lol) , craquez pour des frites au four … C’est mieux déjà qu’à la friteuse ! Si vous craquez pour une pizza, faites là maison à base de lardons de volaille et avec force poivrons, capres, des trucs qui donnent du gôut sans pour autant charger le plat de graisses …
Vous pouvez aussi craquer pour une glace mais faites vous une coupe vous même et remplacez la moitié de la glace dans la coupe par des fruits frais : banane, fraises, ananas, etc … Remplacez la chantilly par du fromage blanc  ou du yaourt 0%. c’est très frais et au final, très peu de mauvais produits dans une coupe de glace !

Du poisson au barbecue, génial l'été pour se faire plaisir

Du poisson au barbecue, génial l’été pour se faire plaisir en faisant le métier !

En ce moment, pleine période de barbecue : laisser tomber les merguez et autres poitrines de porcs bien grasses. Préparez quelques poitrines de dindes bien épicées et assaisonnées, telles quelles ou en borchette. Testez les bars ou rougets grillées avec du taboulé ou des carottes rapées, un régal et très diététique !

Creusez vous un peu la tête pour remplacer les mauvais aliments par d’autres plus sains comme le coup du fromage blanc au lieu de la mayo dans le céléri rapé, avec un peu d’imagination on peut très bien faire le métier et se régaler !

 

A+

Sortez casqués et gaffe aux voitures !

Séb

VIDEO VELO

Une recette de pizza pour faire le métier à l’italienne !

//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

Laisser un commentaire

//my.hellobar.com/9b47767b1a11863a0dcccd47ef69fd08d09d268e.js
%d blogueurs aiment cette page :