Nov 02

L’étape du tour 2017 : le parcours plus en détail

Le 17 octobre ASO nous a enfin confirmé le parcours de la plus grosse cyclo sportive de l’année 2017, de Briançon au col de l’Izoard. Le parcours avait déjà fuité dans la presse locale et les plus avertis n’ont pas été surpris par l’annonce des organisateurs.

Le parcours de l’Etape du tour pour 2017 est un défi usant !

Alors que certains annoncent déjà que le parcours sera roulant et ne comporte que deux cols dans sa deuxième partie, de vrais connaisseurs ont déjà fait la reconnaissance. Nicolas Roux, vainqueur de l’édition 2012, sur sa page facebook déclare “Première partie de la reco de l’étape du tour avec Mike Cotty entre Briançon et Barcelonnette terminé. Un seul mot me vient à l’esprit ce soir “Usante” !!! Pas de réelles difficultés mais on reste toujours en prise surtout dans la remontée de l’Ubaye.” 

Retour de la reco de l'Etape du Tour par Nicolas Roux sur sa page FaceBook

Retour de la reco de l’Etape du Tour par Nicolas Roux sur sa page FaceBook

Etant donné le niveau du gaillard,  si lui dit que cela va être usant, que dira le commun des mortels ? J’en ai mal aux cuisses rien que d’y penser …

Quant aux deux cols de Vars et de l’Izoard, avec l’altitude des deux sommets au delà de 2000 mètres, leur difficulté est bien réelle !

Selon le vainqueur 2012, le final est juste énorme :

Après une longue remontée le long du Queyras, la première réelle difficulté, le col de Vars, est devant nous.
En lui même il n’est pas très long 10 kms avec les 5 premiers oscillant entre 5 et 7% , les 5 suivants sont bien corsé avec un petit 9% de moyenne. Ensuite une descente rapide sur Guillestre et c’est reparti pour 16 kms de vallée pour arriver au pied de l’ultime difficulté, le mythique col de l’Izoard avec sa casse déserte. C’est simple lzoard c’est 15kms avec une première partie jusqu’à Arvieux avec du 6-8% et ensuite c’est une final en apothéose avec une pente qui ne cesse d’augmenter entre 10 et 12% , passage devant la stèle Bobet-Coppi et c’est 2,5 kms de folie pour finir cette étape magnifique.

Il va falloir une sacré dose d’endurance pour ne pas finir cette ultime ascension à pied… Pour peu que la météo soit aussi chaude que sur l’édition 2016, les fontaines seront prises d’assaut et les jets d’eau bienvenus.

Un sacré beau défi en perspective et on est bien loin de l’étapette comme se plaisent à l’appeler les détracteurs de cette magnifique épreuve.

En tous cas j’y serai et vous ?

A+

séb

la-madeleine-101-kms-classe-56-12-eme-categorie-2

VIDEO CYCLISME

Tour de France 1972 : Etape 13, cols de Vars et Izoard

 

 

//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(2 commentaires)

    • jc on 2 novembre 2016 at 14 h 50 min
    • Répondre

    J’y serai aussi avec toi Seb ! Et belle étape de près de 200 kms avec la redescente sur Briançon 😉

  1. ça va piquer sur la longueur une étape pareille !!!

Laisser un commentaire

//my.hellobar.com/9b47767b1a11863a0dcccd47ef69fd08d09d268e.js
%d blogueurs aiment cette page :